Le forum vit sans publicités, juste par l'implication des modérateurs tous bénévoles et a besoin de serveurs fiables pour fonctionner.
Ce support technique a un cout récurrent et nous vous invitons à contribuer en faisant un don pour continuer à vous offrir cette mine d'information.

Cliquez ici pour faire un don par Carte Bancaire ou compte PayPal
Merci d'indiquer votre identifiant lors de votre contribution.

Four à gueulard_Le Pain des Bois

Construction et utilisation du four à pain. C'est ici que vous pouvez poser vos questions. Vous y trouverez aussi des liens vers des sites concernant la construction de fours à pain,ainsi que les photos de construction des fours des membres du forum


Image
Avatar du membre
JJM
.membre donateur
.membre donateur
Articles : 0
Messages : 3560
Enregistré le : mar. mai 24, 2016 18:56
Localisation : Die 26150

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par JJM »

Néanmoins nous sommes dans une démarche d’utilisation de matériaux écologique et peu gourmand dans leur production.

Je partage et approuve cette démarche. Mais est-ce transférable sur un matériau visant une économie d’énergie, comme le béton cellulaire ?
Il a effectivement été produit par une énergie qui n’a rien d’écologique.


Momo précise l'énergie utilisée pour la fabrication du béton cellulaire :
une température de 180 °C pendant 10 à 12 heures
Ce n’est pas, non plus, colossal ! Momo montre que c’est pire pour la vermiculite !

Dans nos sociétés, le bois, utilisé de façon excessive, risque assez vite de perdre son label « énergie renouvelable » ; Il mérite aussi d’être économisé, de plus, ses rejets de CO2 ne sont pas proches de zéro.

La cuisson du pain nécessitera toujours une consommation d’énergie.
A chaque fournée le four consomme de l’énergie alors que le béton cellulaire n’en consomme plus.

Le problème s’inverse ; Ce produit qui a eu besoin d’une énergie grise, non seulement n’en consommera plus jamais, mais va en économiser, à chaque fournée. Ce bénéfice étant cumulatif, il va devenir énorme.

Mon four est chauffé chaque semaine depuis une dizaine d’année, j’estime, à coup sûr, que le béton cellulaire placé sous sa sole a annulé son bilan carbone bien avant la fin de la première année d’utilisation.

Je reprends les propos de Fran lorsqu’il te répond :
on peu donc considérer ça comme une sorte investissement .
a ce niveau , l'usage de sable comme c'est (trop) régulièrement avancé , c'est une surconsommation inutile d’énergie de chauffe en pure perte , le sable est un voleur de chaleur ; il en consomme beaucoup pour se chauffer et il le rend qu'au compte goutte et surtout a contretemps
Bien d’accord pour surveiller de près l’énergie grise cachée derrière les produits qu’on achète, mais de là à ne pas isoler nos logements « passoires énergétiques » … Il y a un biais dans le raisonnement. Ce biais se retrouve lorsqu’on s’interdit d’utiliser du béton cellulaire sous la sole d’un four.

L’isolant est un produit qui annule vite les inconvénients de l’énergie utilisée pour le produire ; Il bascule alors vers une mission (durable) éminemment écologique.
Le Pain des Bois
Articles : 0
Messages : 8
Enregistré le : lun. mai 06, 2024 13:01

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par Le Pain des Bois »

Bonsoir tout le monde !
En effet, le béton cellulaire a l’air d’être le matériau le plus adapté à l’isolation de la sole.
Nous sommes encore en hésitation sur le choix final. Nous nous laissons le temps de monter la maçonnerie jusqu’à la sole pour choisir.
Pour l’air du foyer nous avons maçonné deux entrées en oeil de bœuf de 160mm de diamètre, en briques, de part et d’autres du four.
Le Pain des Bois
Articles : 0
Messages : 8
Enregistré le : lun. mai 06, 2024 13:01

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par Le Pain des Bois »

Sinon pour le mortier scellant les briques composant le foyer, nous étions partis sur un mortier chaux sable.
Pensez vous que cela va tenir les températures extrêmement élevées du foyer ? (Environ 1100 degrés)
Ou devrions nous y rajouter de la chamotte ou du coulis réfractaire ?
Avatar du membre
lebearnais
Articles : 0
Messages : 8282
Enregistré le : lun. nov. 03, 2014 10:25
Localisation : Bearn Pyrenees Atlantiques

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par lebearnais »

Je ne suis pas fort en four à gueulard mais 1100° me semble excessif
Je me trompe peut etre
Avatar du membre
Fran
.membre donateur
.membre donateur
Articles : 0
Messages : 11006
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 01:00
Localisation : Arbois Jura

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par Fran »

Le Pain des Bois a écrit : mar. juin 04, 2024 23:04 les températures extrêmement élevées du foyer ? (Environ 1100 degrés)
euh non ! un four a pain n'est pas une forge on n'arrive pas en usage normale a ces température bien inutile ici
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer :wink:
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar du membre
JJM
.membre donateur
.membre donateur
Articles : 0
Messages : 3560
Enregistré le : mar. mai 24, 2016 18:56
Localisation : Die 26150

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par JJM »

Sinon pour le mortier scellant les briques composant le foyer, nous étions partis sur un mortier chaux sable.

J’ai assemblé mon four à la terre argileuse (cette fois on évite l’énergie grise !)
Ca n’a jamais bougé ; Pas de lézardes sur la voûte (après les premières chauffes) … Aucune chute de sable sur la garniture des pizzas …


Je te livre quelques pistes de réflexion qu’on pourra préciser si tu décides d’aller dans ce sens :


• Tu dis « sceller les briques » ; on comprend « coller ». Un four « collé » ne peut pas se dilater et ça provoque de grandes lézardes aux premières chauffes. Un four en super béton réfractaire très épais éclaterait aussi !
• Une voûte de four reste stable grâce à une stabilité de forme et pas à un collage ; en bref, les briques sont plus larges du côté extérieur que du côté feu ; elles ne peuvent pas tomber parce que chacune aide sa voisine ; (bel exemple de solidarité collective … ça fait rêver ! :D ). La clé de voûte garantit cette stabilité.
• On fait le pari qu’une multitude de joints souples offre au four la possibilité de se dilater à chaque chauffe, sans provoquer des lézardes.
• Les très vieux fours assemblés à la terre sont toujours debout, à condition qu’ils aient été parfaitement protégés des intempéries.
• La terre argileuse du jardin n’est pas utilisable telle quelle ; il faut la « dégraisser » avec du sable, avec un dosage précis (pas assez d’argile, les grains de sable s’échappent ; trop d’agile, le mortier éclate).
• On mesure la proportion d’argile avec un test de sédimentation (terre + eau dans un bocal transparent)
• J’ai testé mon mortier dans le foyer de mon poêle de masse .
• Je n’ai pas mis de chaux dans ce mortier, mais on peut en mettre.
• Si, au moment de la pose, un rang de briques te semble pas vraiment bien posé, tu le vires, tu récupères le mortier déjà utilisé, un peu d’eau si besoin et il est réutilisable (il n’y a pas de prise chimique contrairement à un ciment).


Je ne dis pas qu’un mortier sable + chaux ne ferait pas l’affaire ; Les copains du forum t’en parleront mieux que moi, je n’ai pas essayé. Et je n’ai rien à vendre ! :!2214_em2:
Le Pain des Bois
Articles : 0
Messages : 8
Enregistré le : lun. mai 06, 2024 13:01

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par Le Pain des Bois »

Salut salut !
Concernant la température de fonctionnement des four à gueulard je ne sais pas trop jusqu’où ça monte.
Mais d’après les remarques des différents utilisateurs rencontrés de ce type de four nous disant que le gueulard (pièce de fonte massive et très épaisse) rougissait pendant la chauffe a en devenir jaune blanc.
C’est pourquoi j’en déduisait une température au cœur du foyer de plus de 1000 degrés.
Pour bien sûr atteindre une température de 250-300 dans le four en lui même. Il y a une énorme différence de température entre le foyer et le four sur ce type d’ouvrages.
C’est pourquoi nous nous demandions si l’on pouvais utiliser le même mortier pour poser les briques pour les deux situation/températures.
Avatar du membre
JJM
.membre donateur
.membre donateur
Articles : 0
Messages : 3560
Enregistré le : mar. mai 24, 2016 18:56
Localisation : Die 26150

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par JJM »

C’est pourquoi j’en déduisait une température au cœur du foyer de plus de 1000 degrés.
Pour bien sûr atteindre une température de 250-300 dans le four en lui même. Il y a une énorme différence de température entre le foyer et le four sur ce type d’ouvrages.
C’est pourquoi nous nous demandions si l’on pouvais utiliser le même mortier pour poser les briques pour les deux situation/températures.
Je ne sais pas répondre, je ne connais pas les fours à gueulard.

Je suppose ; Que dans le four traditionnel les flammes lèchent la voûte et le feu est très près de la voûte ; Alors qu'avec le gueulard il y a un effet de souffle, avec une ré-oxygénation de la flamme (effet chalumeau). J'ignore la différence entre les deux pour la saturation de la voûte.

Mais l'utilisateur qui connait son four, reste maître de la situation ; Il arrête d'alimenter en chaleur quand sa voûte est à bonne température avec 2 instruments ; L'oeil averti et la sonde placée à mi voûte.
Avatar du membre
Momo
.membre donateur
.membre donateur
Articles : 0
Messages : 11861
Enregistré le : mer. nov. 21, 2007 01:00
Localisation : Strasbourg

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par Momo »

Salut

Je suis globalement d'accord avec les avis exprimés plus avant pour ce qui est de la voute du four .

Mais,
Ici il s'agit du foyer d'un four a gueulard, et je peux vous garantir que ça chauffe dur, très dur!

Pour le foyer, j'opterais pour des briques réfractaires, et du mortier réfractaire aussi.

Et ne pas lésiner sur la qualité de la fonte de la grille basse, et l'installer de façon à pouvoir la changer facilement.

Un collègue qui avait pris une grille de bouche d'égout a pu la changer au bout de 2 ans, complètement cramée.

Et j'ai même vu une brique réfractaire qui avait commencé à fondre! Dommage je l'ai jeté il y a quelques mois, sans prendre de photo.

Alors attention, le foyer d'un four à gueulard, c'est pas pareil
SOMMAIRE ET RÉSUMÉ DU POST RESPECTUS PANIS
viewtopic.php?p=196055#p196055

mon sujet: viewtopic.php?f=1925&t=10812&start=225

mes vidéos: https://www.youtube.com/user/dodomo24/videos

Le clou qui dépasse attire le marteau
Avatar du membre
JJM
.membre donateur
.membre donateur
Articles : 0
Messages : 3560
Enregistré le : mar. mai 24, 2016 18:56
Localisation : Die 26150

Re: Four à gueulard_Le Pain des Bois

Message par JJM »

Merci Momo,

Avec ce type de four, on ne joue pas dans la même catégorie.

Je retire ce que j’ai pu dire, qui concerne nos fours igloos, à feu direct.

Jeanne et Vincent disent :
Une annonce intéressante nous mena à passer une semaine à démonter un four aux dimensions idéales.
Moment super enrichissant avec le boulanger à comprendre toute la complexité de tel four.
Plusieurs aller retour chargés à bloc de briques + éléments métalliques et c'est le début du chantier !
Qu’avez-vous remarqué au moment du démontage ?
Type de briques, quel mortier ?
Répondre