Aller Bas de page

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Construction et utilisation du four à pain. C'est ici que vous pouvez poser vos questions. Vous y trouverez aussi des liens vers des sites concernant la construction de fours à pain,ainsi que les photos de construction des fours des membres du forum

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Jeu Mai 27, 2010 08:33

salut
en parcourant le forum , on trouve tout une série de techniques utilisées par les créateurs de fours.
simples ou plus complexes bien souvent adapter à une problématique particulière, ce n'en est pas moins une mines d'idées ou chacun puisera pour arriver à faire son four et répondra certainement à des questions qui reviennent souvent.
déposer vos infos pour que cela devienne une boite à outils ....
un résumer , une photo, un lien , voila qui pourrait aider beaucoup de monde .
à nos claviers!


sommaire du sujet : ( toujours un train en retard ) :!hinhin:

Coulures de mortier contre *
couper ses briques

Dome de sable gabarit pour la voute du four
Durée de chauffe

Humiditée vérification de l' humidité en cour de derhumage

matériaux

Pelle qui accroche

raccordement conduits et Tuto fabrication d'un avaloir en tôle

refractaire utilité des materiaux

sortie de cheminée

Tracer arcade (des briques d'une ...)
Tracer voute d'un four
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Jeu Mai 27, 2010 08:55

les matériaux pour le four
ici même sur le forum Propriétés thermiques de nos matériaux
la forme du four
Image pour dessiner une voute , la ficelle est certainement le plus facile
une autre idée par cortex2029: voir ici sur son sujetça donne un profile dit "a developpante de cercle "
étanchéité de la sortie de cheminé
Image un peu de zinc et de bricolage c'est nickel
raccorder le conduit de fumé sur le four
Image
pas toujours simple a faire .
d'autres tracé sur ce même site http://choumac44.free.fr/index.htm
un autre site http://roger.speranza.free.fr/
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Ven Mai 28, 2010 07:05

la coupeuse de briques de Four à Patt
Image rien ne lui résiste. découpe dans tous les sens
Image un modèle plus simple
de Malicl:
En voila un autre, celle utilisée par notre couvreur.
Image sur le chantier de reconstruction du four
ajout du 04/04/2011
l'utilisation de ces machine ne peut pas se faire sans précautions a suivre ici sur des remarques inspirer sur le sujet de Claudian
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Four à Patt » Lun Mai 31, 2010 20:11

Oula, je n'avais pas vu le sujet et Fran m'a devancé pour la "coupeuse de briques".
Comme autres trucs et astuces, il faut bien réviser sa trigonométrie et sa vision 3D.
Pour le plan de la voute, à la main, réalisé avec la méthode du jardinier (ou de la corde, ou ficelle), j'ai voulu tracer les tangentes à l'ellipse pour voir la position de la brique.
Une des propriétés de l'ellipse est qu'un rayon lumineux qui passe par un de ses foyers est renvoyé sur l'autre foyer.
Pour tracer la tangente à l'ellipse en un point M :
- Relier le point M au 2 foyers
- tracer la bissectrice de l'angle obtenu
- tracer la perpendiculaire à la bissectrice passant par M.
C'est tout bête mais j'ai cherché un peu avant de trouver.
A+
Pat
Avatar de l’utilisateur
Four à Patt
 
Messages: 2773
Inscription: Ven Mar 02, 2007 01:00
Localisation: Colmar (68)

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Lun Mai 31, 2010 20:37

en complément de Four à Patt
Tracé d'une arcade ou même des briques de sa voute
Image la technique y est légèrement différente même complémentaire , le résultat identique
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Mer Juin 16, 2010 18:31

questions récurrentes
on est souvent tenter de poser une question avant de chercher les réponses au fil du forum mais certaines reviennent très(trop) régulièrement . nous construisons notre four pour longtemps alors si on prenais le temps de chercher un peut. mais si la recherche est difficile , nous nous ferons un plaisir de vous répondre
( les informations ne sont ici que des indication et certainement incomplètes )
[*] utilisation de matériaux réfractaire ?
______ vraiment pas obligatoire si on considère la température atteinte par nos four pendant la chauffe :
les briques simple sont suffisante et certainement plus accessible
mortiers le ciment classique ne semble pas vraiment adapter mais la chaux et même l'argile se comportent très bien
certains sables ont pas mal de problème au feux faire des test mais surtout bien les sécher avant.
[*] la chauffe du fours
durée de la chauffe une base de départ:
de 1h30 a 2h semble être classique ici pour des four d'une taille de 80cm à 1m mais cela dépend:
de la taille du four, les matériaux, l'isolation, la hauteur et l'épaisseur de la voute, la masse thermique, la puissance du feu , etc. etc.
quantité de bois exactement comme la réponse précédente
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Sam Juil 03, 2010 08:42

une pelle qui accroche (moins) la sole ?
suivant une idée dejo22 en page 3
... et j'ai posé la sole en diagonale pour simplifier le travail car je pense que ma pelle accrochera moins les joints de cette façon.
simple et définitivement efficace mais a faire au début
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Sam Juil 24, 2010 09:21

un dôme de sable qui se tiens
quoi de plus rageant qu'un tas de sable qui fout le camp sous les briques au montage ?
solutions:
utiliser "le poussier de carrière"
Image
ajouter un liant au sable comme de l'argile
faire la dernière couche en surface en ajoutant de la chaux (1/12 par ex.)
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Sam Juil 24, 2010 09:28

contre les coulures de mortier entre briques et dôme
on ne vas pas les éviter mais elles seront facile à éliminer.
- une couche de papier journal sur le dôme de sable avant le montage
Image
- enduire la face des briques avec du saindoux
Image
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Sam Juil 31, 2010 07:40

le conduit de fumée infos et règlementation
je ne sais pas si cela correspond véritablement aux normes mais les infos sont bonnes à prendre
http://www.poujoulat.fr/guide_dtu_2009/index.html
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Fran » Dim Aoû 15, 2010 10:08

enduire la cloche du four pour une finition direct
Jo22 nous gratifie d'un superbe travail ici en fin de page Image
avec quelques explications simples mais suffisantes
mais il y as aussi d'autre exemple sur le forum
Imagepar exemple
dis moi ce dont tu as besoin et je te dirais comment t'en passer Image 
le plus difficile n'est pas le savoir , c'est de l'apprendre et de le transmettre
Avatar de l’utilisateur
Fran
.
.
 
Messages: 7479
Images: 0
Inscription: Mer Mar 04, 2009 01:00
Localisation: Arbois Jura

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede jean(fil de masse) » Dim Aoû 15, 2010 11:16

Bonjour Fran
Un petit rappel pour ce type de four,avec quelques autres exemples:
Une petite liste de fours type "Igloo"
Fours igloo:
-Aumoulin
-Didier059 et encore
-Zricoue etEncore et toujours
-Marsu
- Chefos01
A+
Jean


Le réfractaire ,

n'est pas nécessaire

Image
Avatar de l’utilisateur
jean(fil de masse)
 
Messages: 10191
Images: 0
Inscription: Ven Déc 12, 2003 01:00
Localisation: 48°59'16.0"N 1°44'17.6"E

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede jo 22 » Lun Aoû 16, 2010 22:09

Bonsoir à Tous
Je ne sais pas si c'est la bonne rubrique, j'ai passé ma vie d'artisan carreleur à travailler le ciment à longueur de journée et certains soirs j'avais les mains plutôt sèches pour ne pas dire brûlées, et c'est ainsi qu'un jour j'ai eu l'idée de presser une rondelle de citron dans mes mains. Le résultat a été formidable depuis ce jour je n'ai plus eu de crevasses à la jointure des articulations des doigts. J'ai presque envie de dire que la chaux que l'on utilise sur nos fours malgré les gants ça a tendance à brûler aussi, d'où cette solution d'utiliser du jus de citron.
Kénavo
Jo
Il n'y a rien d'impossible, il suffit de réfléchir
Avatar de l’utilisateur
jo 22
.
.
 
Messages: 2729
Images: 0
Inscription: Lun Jan 05, 2009 01:00
Localisation: La ROCHE DERRIEN Côtes d'Armor

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede loulou123 » Ven Sep 17, 2010 11:52

voici un recapitulatif de messages du forum donnant des conseils pour construire un four à pain.
mais c'est encore incomplet!
MODE D'EMPLOI POUR LA CONSTRUCTION D'UN FOUR A PAIN
A SAVOIR AVANT DE COMMENCER:
Bien réflechir aux contraintes engendrées par la chaleur! planifier son travail. réfléchir point par point sur les differentes parties du four et résoudre les contraintes dûes à la chaleur.( dalle,voute-avaloir,isolation externe,sole-voute, sommiers, voussoirs,...)
Les matériaux utilisés:
En effet tous les matériaux à base de terre cuite tel que les briques à four ou les carreaux de sol doivent ètre trempés au moins 24h avant d'ètre posés sinon le mortier de pose que ce soit chaux+ chamotte ou autre ou la barbotine que l'on utilise pour coller les carreaux de sol sur chape fraiche ainsi que les joints risquent la déshydratation, c'est à dire que le carreau sec ou la brique sèche va absorber toute l'eau du mortier et celui ci n'aura plus la solidité initiale et va très vite s'effriter d'ou trempage impératif.
alors le ciment refractaire est vendu tout prêt, avec le sable réfractaire mélangé (la fameuse chamotte) alors que le fondu est à gacher. Donc faut y rajouter le sable. Si c'est pour de grosse quantité il faut mieux utiliser le fondu qui revient moins cher que le réfractaire tout prêt. Donc à toi de voir.
Note que le fondu à d'autres utilisations (prise rapide, résistant à l'eau).
Le ciment fondu est aussi un ciment réfractaire. Il est préparé différement du ciment que tu appel réfractaire (HTA). rappel d'un précédent post :
Citation :
le ciment HTA signifie haute teneur en alumine. il est préparé par mélange et calcination de diverses phases minérales dont majoritairement l'alumine. Le ciment fondu, comme l'indique son nom, est obtenu par fusion d'un mélange de bauxite (source d'alumine lol) et de calcaire.
Pour le choix dans le cas de la construction d'un FAP : celui que tu trouves le moins cher! ils ont tous les deux des performances largement (très) suffisantes!
j'ai réalisé mon four avec pour liant des briques de la chaux hydraulique car elle est plus adaptée, semble t'il aux scellements. je l'ai additionnée de sable de carrière (issue de zone alluvionnaires, donc de rivière) j'ai fait un mélange à 1 volume de chaux pour 2 de sable et tout va bien pour mon four
la chaux aérienne permet au mortier d'être souple et donc de ne pas fendre. D'où une durée de vie certainement plus longue.
Comme on dit, si la tour de Pise avait été construite en ciment, il y a lgtps qu'elle serait par terre!
- quant à la chaux, il préconise du "tradical PF 70" qui comprend 75 % de chaux aérienne + de la pouzolanne + un liant hydraulique (propre d'un point de vue écologique). A titre indicatif : Prix chez batisbio (en Haute Loire) 13.75 € le sac de 22 kg.
- à ça il lui faut adjuver un granulat bien sûr
A la place du ciment réfractaire met de la chaux, ce sera moins cher et tout aussi efficace.
il ne faut pas utiliser la chaux seule, mais mélangée à du coulis (argile utilisée pour la fabrication des tuiles et briques), 2 vol de coulis pour 1 vol de chaux hydraulique
2°)Il est impératif de faire un test de mise au feu des différents mélange qui compose le four
LES FONDATIONS:
Il faut creuser des rigoles à 50 cm de profondeur et bien drainer le pourtour du trumeau. Drainage important lorsque le four est appuyé à un talus.(construire un four à pain P.Delacrétaz)
Si tu as de la terre argileuse, prévoir quelque chose contre l'humidité, feuilles isolantes, drains..etc...
car lorsque l'humidité remonte le long de des murs ...il est difficile de trouver ensuite une solution pour enrayer cela...
Le ciment s'effrite, des fissures apparaissent....
j'ai fait des fondations de 35cm de large sur 40 cm de profondeur, je l'ai ferraillé avec des cadres de 30 cm au carré et j'y ai coulé en une fois du béton.
LA DALLE-TABLE:
Le béton armé n'aime pas beaucoup avoir chaud au fesses !!! Et même si les fers sont en partie basse de la dalle, le béton étant très conducteur de la chaleur, il vaut mieux que la dalle de support soit protégée et isolée correctement de la source de chaleur.
Support mécanique : Une bonne dalle armée de quelques fers de 8 en partie basse dans les deux sens et c'est bon.
Entre la Dalle-Table et le dessous du four, il faut prevoir une couche d'isolation, pour proteger le dessus de la table en beton et pour conserver la chaleur dans la sole du four. siporex...
LA SOLE:
Bonsoir à toi, pour ce qui est joints entre les dalles de sole, c'est inutile : l'idéal étant de pouvoir poser les dalles sans les coller, de manière à pouvoir (éventuellement) les changer.
Quoiqu'il arrive tu trouveras des dalles qui contiennent ces deux oxydes, comme toutes les terres cuites. Le composant majoritaire sera la silice et le taux d'alumine pourra varier, conférant un caractère plus ou moins résistant à la température ou "réfractaire" pour faire un raccourci. Un taux d'alumine  important conduit à une meilleure accumulation de chaleur mais à une température plus élevé de la sole avec un risque de brûler les aliments.
Cette dalle réfractaire, je l'ai faite avec des briques plates cassées et de la chamotte pour combler les trous. Poussin, l'a faite avec des briques et du sable.
Le sable ou la chamotte sont importants, car ils vont vraiment faire le lien thermique entre les différentes matières.
c'est qu'il faut une teneur en alumine faible 20 - 25%.
Premierement un trop fort taux en alumine ferait cramer le dessous des pains
En général, je recommande toujours une sole de 5-6cm d'épaisseur avec au-dessous une dalle réfractaire de 7cm qui va jouer un peu le rôle de tampon pour la chaleur.
1°)il est souhaitable meme obligatoire de réaliser une sole "en dur" avec des tomettes ou autre chose pour résister aux frottements du rable lors du nettoyage.
Fait comme moi, c'est vrai que ce n'est pas évident de le faire avec des petites briques réfractaires, mais je pense que ça ne bougera pas et en plus si il y en a une qui casse ou bouge je la remplace aussi sec ou je lui met un coup de marteau , c'est pratique.
Moi j'ai fait ce que m'ont conseillé les anciens (du forum...)j'ai mélangé du sable avec du réfractaire moullié, 1 pelle de réfractaire pour 6 pelles de sable de rivière, puis j'ai coulé ce mélange comme une petite chappe, et ensuite 3 ou 4 cm de sable mouillé très fin (ste anne)chez nous, puis jai positionné mes briques réfractaires en les tapotants et ensuite je les ai poncées.
pose de la première rangée de demi-briques + couche de sable d'environ 2cm, pose des dalles de sole avec mise à niveau et ponçage entre des raccords
N'oublie pas de laisser 5/7mm de joint de dilatation en périphèrie de la sole.Pour caler les briques de la sole, j'ai sauppoudré de la sciure de bois fine. Ele a bouché les intersctices. Elle brûlera dès les premiers feux et sera remplacée par de la cendre.
Pour la planéité, teste-là avec un racle, il vaut mieux avoir un petit "escalier" entre tes dalles vers la sortie de manière que ton racle n'accroche pas, sinon, c'est galère surtout sur un grand four avec un racle somme toute, assez lourd.
Dalles Fayol??
Pour le montage, le niveau est important, car si tu les accroches avec le racloir, surtout dans un four profond, elles vont rapidement se détériorer sur les angles.
Tu peux les monter avec un très léger escalier, 1 à 2mm max, pour éviter cela. Ce décrochement ne te dérangera pas pour l'enfournée car on fait glisser la pelle sur l'entrée du four.
SOMMIERS:
Sommiers: tu peux même commencer à tourner légèrement dès ta 2 ème brique, plus tu commence tôt ta courbe, moins tu aura de forces appliquées latéralement à ton pied droit.
le blocage était fait par une sorte de mortier qui devait être de la chaux et des caillasses. Le tout étant arrêté par des murs de pierres.
LA VOUTE:
c'est pour ça que, avec l'expérience de mon deuxième four, qui à une voute de seulement 8 cm, je préconise de ne pas faire de voute trop épaisse.
si avec 8 cm de voute chauffée je peux cuire 2 fournées à la file, c'est pas la peine de faire plus épais.
c'est sur que si je chauffe mon premier four (15 cm de voute) suffisament pour que toute l'épaisseur de voute soit bien chaude, je cuis 2 fournées sans problème.
Mais bonjour la conso de bois!
au vu des épaisseurs de voute dans la section construction de four, je pense que pas mal de fours de ce forum sont concernés par ce phénomène de fuite de température dans l'épaisseur de
la voute.
Les grands fours sont généralement des fours dits "à sommiers", permettant une construction de voûte dite "surbaissée".
Ces voûtes permettent une chauffe moins gourmande en bois, mais délicate aussi car près des denrées à cuire.
Dans ces cas là, la hauteur de porte est plus près des 75 à 80% que des 63% préconisés dans certains ouvrages.
Si tu utilises un gabari en contre plaqué pour faire la gueule de ton four, l'idéal c'est de le réutiliser et le faire dépasser quelques centimètre à l'intérieur du four de telle sorte que les briques de la voute arrive au mème niveau que la gueule et aprés ça remonte doucement vers le millieu de ta voute ce qui fait que la fumée ne rencontre aucun obstacle.
***-Briques et Chaux:
J'ai bien trempé mes briques dans l'eau avant de les sceller
Pour la chaux choisit de la chaux pure, codée NHL 3,5 ou 5. mélangée 1/1. Tu obtiendras un mélange bien onctueux adhérant bien à la brique.
Les briques, tu dois les mettre à tremper la veille c'est bien sinon au moins 1 heure et les laisser réssuyer qqs minutes.
Pour moi le papier n'est pas suffisant car les coulures de chaux se placent entre le papier et la brique.
NHL 3,5 ou 5 sont utilisables en fumisterie.
Petit conseil, durcit ta coque sable en mettant un peu de chaux(1/12) en finition. Elle sera un peu plus dure et te permettra de positionner tes briques + facilement.
La chaux aérienne peut être utilisée mais le temps de séchage est long, plusieurs mois, donc pas recommandé pour les fours.
La chaux NHL 3.5 peut convenir pour un four à pain, ainsi que pour les cheminées ou boisseaux.
La chaux peut être mélangée à du ciment (voir fiche sur le site).
Les briques doivent être bien trempées et essuyées (laissées à l'air 5min) avant la pose. Il faut les plonger dans l'eau et attendre qu'il n'y ait plus de bulles, un arrosage n'est pas suffisant.
Dosage recommandé : 300kg/m3 ce qui fait a peu près avec du sable 0/2 : 1 vol de chaux pour 2 vol de sable.
Attention quand le dosage est trop riche en chaux (1 pour 1 par ex), le mortier devient plus rigide et plus cassant, donc risque de fissures.
On perd toute la souplesse de la chaux quand le mélange est trop riche.
Je confirme pour les proportion de chaux: 2 chaux 3,5 et 1 sable. Attention à bien faire boire les briques avant sinon le chaux tire trop vite. Merci encore pour tes conseils Jo et bon courage !!!
Pour clôre le sujet sur les proportions de chaux pour monter un four, après des avis divers et variés, nous arrivons à une fourchette de proportions suivantes: (le premier chiffre étant toujours le sable tamisé)
-NHL5:de 1/1 à 3/1 (chaux plus hydraulique)
-NHL3,5: de 2/1 à 1/2(chaux plus aérienne)
Par contre pour mon four ce soir je viens de m'apercevoir qu'on m'a livré de la NHL 5, mais au vu des dosages que nous propose notre ami Malicl je vois qu' il n'y a pas de souci à utiliser l'une ou l'autre. On est tributaire des matériaux que l'on trouve chez nos fournisseurs.
la NHL5 est plus "séche".
Pour mon four, j'ai commencé en 2sable /1 NHL5, jusqu'au 1er tiers et ensuite en 1/1. Le mélange est plus collant et adhère mieux à la brique, surtout vers le haut où il faut encoller 2 faces de briques et les poser quasi à la verticale.
J'ai fait une bêtise idiote en solidarisant au mortier d'un coup de truelle la façade (dont l'éventail de briques) avec le premier boisseau. Résultat: En chauffant, le boisseau s'est dilaté et a provoqué une fissure juste au milieu de la façade, à hauteur des yeux...
***-Argile:
A mon avis seule la composition de la 1ère couche est à revoir
et je vais procéder à des essais d'échantillons mis à cuire dans mon premier four
mais mes conclusions n'auront de valeur que pour l'argile en question
j'ai démoli ce matin un four dont la voûte intérieur s'effritait
il avait été chauffé une quinzaine d'heures dont 2 feux de 3h a 200°
la voûte intérieure était "cuite" (couleur orangée avec de l'argile brune orangée)sur 3 cm ,les 15 cm restant était encore humide
conclusion: il faut beaucoup de temps pour sécher ce genre de four, et il faut l'entreprendre au printemps et en été
j'ai récupéré tous les matériaux pour une prochaine tentative
DOM si ta voûte n'est pas chaude à l'extérieur c'est que l'argile est encore humide
lors des bons feux que j'avais fait ( 220°) la chaleur avait mise 4 h environ pour être perceptible à l'extérieur la voûte est constitué des 3 cm ci dessus mentionné puis de 10cm de béton de terre( argile 40%+sable 20% + gravier 20% + chanvre 10%)enfin de 4à 5 cm de couche isolante (argile 13%+sable 25% + chanvre 63%)
cette première couche de 3cm était sans chanvre et gravier et était faite de 1/3 de sable et 2/3 d'argile brune utiliser par des maçons pour faire des enduits terre + chaux+ chanvre
Il me paraît impératif de réaliser des échantillons des différentes couches et de les tester au séchage, à la cuisson (pour la couche terre-sable, jetez l'échantillon dans un feu vif au milieu des braises durant 60mn). Il conviendra aussi de vérifier la résistance à la casse ou à l'effritement.
Il me paraît important aussi de réaliser toujours vos mélanges avec le moins d'eau possible, pour éviter des fissures de retrait au séchage et aussi pour accélérer ce dernier.
A titre indicatif, avec l'argile de mon jardin (mais vérifiez vous même !), je suis arrivé à peu près aux proportions suivantes :
* Mélange terre-sable : 1 part de terre + 4 parts de sable
L'aspect est celui d'un béton maigre pour ceux qui pratiquent la maçonnerie.
Plus il y a de sable, meilleure est la résistance à la chaleur, mais moins c'est facile à modeler. Je suis arrivé à un mélange qui est à la limite du modelage, et qui demande une grande pression pour être homogène. J'ai entendu qu'il fallait éviter le sable calcaire et préférer le sable de rivière, ou utiliser de la chamotte (se renseigner auprès d'un céramiste ou potier).
* Mélange terre-paille : 1 part de terre + 1 part de paille coupée à 15cm environ
C'est très dur à mélanger et il est difficile de diviser une boule de mélange. Une fois sec il n'est pas facile de le casser. C'est réellement de la terre armée !
Plus vous mettez de paille, plus vous diminuer l'inertie thermique (ça va moins stocker la chaleur).
* Mélange paille-terre : 1 part de terre + 6 parts de paille
On fait une barbotine avec de la terre et de l'eau, pour arriver à une consistance "pâte à crêpe". On mélange ensuite avec la paille puis on utilise le lendemain, quand la paille est devenue souple.
Plus il y a de paille dans le mélange, plus le four est isolé et se refroidi lentement. Mais il est alors plus difficile à travailler et le four est moins résistant.
Avis aux auto-éco-constructeurs ! Ce mélange est vraiment surprenant : il est très isolant tout en gardant une certaine inertie thermique, il reste respirant, et ça coûte vraiment rien.
* Enduit : 1 part de terre + 1 part de paille coupée à 1cm + 1/2 part de sable fin On rajoutera plus d'eau que dans les couches précédentes pour avoir une bonne accroche et pour pouvoir projeter l'enduit à la truelle ou à la main.
MASSE THERMIQUE:
généralement du sable ou de la chamotte; plus c'est épais et plus longtemps le four restera chaud, mais il faut plus de bois pour bien chauffer le four. Après plusieurs chauffes pour des fournées successives le four devient trop chaud.
donc choisir l'épaisseur de sa masse thermique en fonction de l'utilisation envisagée du four.
COUCHE D'ISOLATION:
paille-argile de 30cm d'épaisseur, ou laine de verre ou laine de roche ( 10 cm environ) ou siporex .....
COUCHE FINITION:
Mon blocage t'inquiète ?
j'ai effectivement enveloppé le four avec un mortier fait à 1/3 de chaux hydraulique et 2/3 de sable de rivière. j'en ai mis au moins 5 cm. Il parait que la chaux aérienne résiste mieux à la chaleur. Pour mon four tout va très bien ainsi.
SECHAGE:
deux mois de séchage, puis, après l’élimination du sable du moule, de l’entretien d’une douce chaleur à l’aide d’un petit camping-gaz !
L'APRES....:
Pour moi,ce que je regrette:
Le cendrier
La hauteur (voir Tchéou)
L'exposition (vent dominant)mais je ne pouvais faire autrement
J'aurais fait mon four plus haut d'un rang d'agglos, j'aurais monté un thermomètre fixe, orienté "plus à gauche", fait une tablette devant + large, etc.
En aucun cas, il faut laisser l'eau pénétrer dans le four. Après utilisation, toujours laisser le four fermé. Le four est très sec , donc avide d'humidité, si vous laissez la porte ouverte, il va se recharger en humidité.
Et n'oubliez pas, Il faut entretenir votre four et après un arrêt long, surtout en période humide, n'hésitez pas à faire un petit "dérhumage"
a circulation de l'air se fait par la position du bois dans le four, elle est dû à une aspiration, et la position du feu ou des feux dans le four est trés stratégique.
Ce qui n'est pas flagrand dans un petit four est incontournable au delà de 1m.50.
Deux feux de part et d'autre d'un axe de circulation de l'air, permet à l'oxygène d'être aspiré par le fond, jusqu'au fond, et le moindre bout de bois en travers sur la sole dérange la combustion et réparti l'oxygène autrement.
il est possible d'observer toutes ces circulation d'air en observant les flammes du fond et des cotés.
de la même façon  sur les cotés si le bois touche les parois, il empêche l'air de circuler derrière, et un passage d'air favorise la chauffe.
- au moment du decendrage ,il faut 'viser' avec la raclette ; en fait une largeur presque identique au tunnel d'entrée serait très confortable ;c'est juste pour un plus de confort d'utilisation.
si tu regardes mes chiffres tu vera que le four perds finalement pas mal par la sole
1/ pour l'humidification des patons en cours de cuisson, ce boulanger me disait de mettre une grosse boite de conserve avec de la sciure et de l'eau, l'interet de la sciure étant de retenir l'humidité plus longtemps.
2/ pour savoir si la sole est à bonne etmperature, jetre de la farine dessus, compter jusqu'à 8 (secondes) la farine doit etre brune (si blanche = trop froid, si noir = trop chaud)
l'idée de l'oeilleton est bonne.l'idéal était deux orifices, un pour eclairer, l'autre pour regarder
ATTENTION, ceci n'est pas de moi! mais un simple copier-coller de messages postés sur le forum!
Ils ne savaient pas que c'était impossible , alors ils l'ont fait. (Mark Twain)
Avatar de l’utilisateur
loulou123
 
Messages: 384
Inscription: Ven Mar 05, 2010 01:00
Localisation: japon

techniques, astuces et materiel/outillage pour fabriquer son

Messagede Bru » Ven Sep 17, 2010 13:17

Salut,
Ca c'est du résumé. Par contre, j'ai unsouci pour le dosage chaux+sable. Tu dis de faire 1 chaux hydr.+ 2 sable mais plus loin tu dis de ne pas utiliser la chauxpure mais de faire 2 coulis + 1 chaux. Donc le volume de chaux qui va avec les 2 volumes de sable, c'est en fait 1 volume avec ( 2 coulis + 1 chaux) ou bien quoi ???? Merci.
Bru
Avatar aléatoire
Bru
 
Messages: 209
Inscription: Mar Sep 01, 2009 00:00
Localisation: Marseille

Suivante

Retourner vers Construire et réussir son four à pain

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 9 invités

Aller Haut de page