Page 5 sur 5

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Dim Nov 08, 2009 08:21
de Fran
salut
deux autre matériaux isolants a inclure dans le mortier :
la perlite http://www.efisol.fr/produits/fiches_techniques/dt_perlibeton_p.htm
la vermiculite http://www.efisol.fr/produits/fiches_techniques/dt_beton_vermex.htm
avec la pierre ponce et les pouzzolane ,ça fait 4 produits avec une isolation proche.
il semblerait (suite aux différente recherches) que la pierre ponce (cf page précédente ) se caractérise aussi par une bonne résistance à la compression et une très faible reprise d'eau .
pour le moment, c'est elle qui remporte ma préférence pour ces deux raisons

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mar Nov 10, 2009 07:38
de malicl
Bonjour,
Je confirme le grand intérêt de la chaux. Pour notre reconstruction nous utilisons une chaux essentiellement hydaulique pour la maçonnerie et une chaux plus aérienne pour l'enduit "à pierre vue".
Dans le bâti ancien la chaux apporte sa souplesse. On ne peut pas mieux comparer le ciment et la chaux à la fable le chêne et le roseau. L'un va casser, l'autre va accompagner les déformations (jusqu'à un certain point).
Doser sa chaux en fonction de la pierre. La résistance du liant doit être adaptée à la nature de la pierre. Dosage plus léger pour maçonner une pierre tendre (calcaire) et plus fort pour une pierre dure (granit grès..)
le seul "hic" de la chaux c'est l'impossibilité de ferrailler.

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mar Nov 10, 2009 11:24
de Fran
salut
le seul "hic" de la chaux c'est l'impossibilité de ferrailler.

tu peut préciser ?

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Dim Déc 06, 2009 22:34
de Loulou_38
Salut Fran,
en fait, la chaux est corrosive et attaque la ferraille. Bon, maintenant, dans le four que j'ai démonté, tout était monté à la chaux et les parties métalliques sont encore là. Par contre, ce n'était pas du métal mais de la fonte. Pour la fonte, je ne sais pas si cette réflexion est valable.
Sinon, pour le ferraillage, ils y a d'autres solutions (pour armer une chape par exemple) : les fibres naturelles ou synthétiques : poil de cochon ou bien fibres en polyéthylène ou poloypropylène.
Pour armer des fondations ou bien des murs, il y a les roseaux!
Loulou

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mar Mar 02, 2010 06:53
de malicl
Bonjour,
Pour armer la dalle qui supporte notre four, nous avons utilisé des bambous rigides espacés de 15cm et attachés par de liens "colson". Voir: la reconstruction d'un four banal dans le Calvados. par contre le Siporex est obligatoire sur ce type de construction, pour éviter les ponts thermiques et surtout pour que l'armature ne brûle pas.

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Dim Mar 14, 2010 15:56
de loulou123
je pense que vous vous trompé: le sable semble le meilleur compromis, mieux que le beton. car il accumule bien la chaleur (400) mais moins bien que le beton (600).il la rediffuse lentement (1,01) ce qui est interessant; contre 2,92 pour le beton.il peut se comparer par son comportement à l'eau qui accumule tres bien et restitue tres lentement la chaleur.

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mar Sep 07, 2010 09:02
de Fran
l'utilisation de la fibre de verre comme armature dans la construction des four semble bien être une idée intéressante à plus d'un point :
- le verre ne s'oxyde pas et on ne risque pas de voir éclater le béton par la poussée de la rouille des fer intérieur
- il est très souple à mettre en œuvre et relativement facile à trouver dans sa forme: fibres pour carrosserie
- il est complètement inerte et de qualités alimentaire largement reconnu
mais ce qui me semble le plus important : son coef de dilatation est inférieur a celui du fer a béton
dans le bâtiment , l'usage du fer est incontestable mais les température d'utilisation sont plutôt orientée réduction.
on coulerai plus de béton l'été que l'hiver et les coèf. de dilatation respectif des deux entraine une compression du béton par l'acier ce qui vas dans le sens de la solidités.
avec un four c'est justement le contraire qui se passe et l'acier qui chauffe tend a faire éclater le béton en se dilatant plus vite que lui . avec le verre, c'est justement le contraire qui se passe et le béton passe en compression lors de la chauffe
voir :
http://www.muepro.com/index.php?id=5626
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dilatation_thermique
http://www.verreonline.fr/v_plat/prop_therm1.php

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Ven Oct 01, 2010 06:03
de retraite71
Sujet déplacé ..

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Ven Oct 01, 2010 06:24
de jean(fil de masse)
Bonjour Retaite71
Tu n'es pas au bon endroit,il serait bon que tu crées un sujet dédié à ton four.
Cordialement
Jean

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mer Nov 17, 2010 07:46
de miberose
j'adore ce site, instructif pour ma part. merci a tous les intervenants! au fait ,habitant une ile basaltique ( la réunion) je me demande s'il est possible d'utiliser le basalte en blocs ou en plaques calibrées pour la construction d'un four a pain. les avantages et les inconvéniants par rapport a la brique réfractaire. merci d'éclairer ma lanterne. signé nanard le painsionné!!!

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mer Nov 17, 2010 14:08
de Fran
salut
l'idée d'utiliser ce genre de matériaux me semble très opportune
tu peut être sur de sa résistance au feu mais le derhumage reste toujours a faire
pour les qualités accumulateur thermique je crois qu'il existe plusieurs genre de basalte et et certainement autant de réponse

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Mer Nov 02, 2011 16:07
de Pedro@Lille
Alors, je viens de lire l'ensemble des réponses depuis le post en 2009. C'est parti dans tous les sens, ce qui aide à voir les applications (choix des matériaux et de leur disposition). Par contre, je voudrais faire confirmer une vue d'ensemble par ceux qui ont suivi, pour être sûr :D, sur le matériau qui constitue la sole et la voûte.
Phase de chauffe du four:
Capacité grande: la quantité de chaleur stockée en fin de chauffe est élevée
Effusivité grande: la chaleur de combustion est absorbée rapidement, donc la chauffe est courte
Phase de cuisson du pain:
Capacité grande: la chaleur emmagasinée est restituée en grande quantité
Effusivité grande: la chaleur emmagasinée est restituée rapidement
Applications
Grande capacité : Cuire plus de pain par fournée ou faire plusieurs fournées sans chauffe. Petite capacité: Impossible de maintenir suffisamment la T° pendant la cuisson.
Grande effusivité: Danger de pain ferré, croûte calcinée et intérieur cru (pain coloré en périphérie mais pas cuit à coeur). Petite effusivité: le pain sèche sans cuire.
Du coup, si on prend 2 matériau et qu'on les compare par rapport à la brique. Sable: même capacité mais moitié de diffusivité => cuisson plus longue. Granit: même capacité mais 75% de plus de diffusivité => cuisson plus courte.
Est-ce que tout cela est correct ? Surtout, pour cuire du pain (1h de cuisson, différent des 12h de séchage pour des fruits), faut-il avoir une grande diffusivité, et y-a-t-il un risque de trop grande diffusivité qui ferait brûler sans cuire ?

Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Jeu Nov 03, 2011 16:05
de Gérard
Me v'là d'retour su' l'forum après des mois d'absence mais fidèle à vie, rontujiû !!!
Bonjour à tous !!! Et bonjour à Pedro@Lille
Pedro, tes conclusions semblent correctes. Oui, les matériaux très effusifs sont, bien évidemment, à mettre au bas de la liste des choix, les risques étant essentiellement liés à la phase "cuisson" !!!
J'avais initié ce sujet pour répondre à des questions que je me posais et que beaucoup de membres se posaient aussi... pour essayer d'y voir un peu plus clair.
Humblement, je ne suis pas sûr que toutes ces belles données théoriques aient réellement éclairé ma lanterne.
Ce qui reste certain, c'est que les traditions ont du bon et que si on ne s'éloigne pas trop des méthodes employées un peu partout dans le monde entier et depuis la nuit des temps, on ne prend pas trop de risques : briques, terre crue, terre cuite, chaux...
Pour répondre à la question de la chauffe du four : Quels que soient les matériaux utilisés pour la construction du four, une chauffe lente, douce et longue sera toujours préférable à toute forme de violence.

Re: Propriétés thermiques de nos matériaux

MessagePosté: Dim Aoû 04, 2013 10:15
de Fran
les derniers post on été déplaces par ici