Page 1 sur 3

Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Ven Nov 09, 2018 10:24
de JJM
J'habite dans la Drôme, à DIE.

J'ai terminé la construction de mon four il y a 1 an. J'ai pu le tester à maintes reprises, j'aurais la prétention de dire que je l'ai apprivoisé mais je me demande si ce n'est pas lui qui m'a éduqué à ce type de cuisson.
Depuis un an le pain au levain y cuit chaque semaine, plutôt bizarre au début, bien mieux maintenant, pas encore parfait ; la boulange est un vrai métier...
Si ce four fonctionne je le dois au fait que j'ai dévoré tous les sites d'autoconstructeurs y compris bien sûr "auxfoursapain.
Je salue toutes ces personnes qui, généreusement, partagent leurs savoir-faire, leurs réussites, leurs erreurs...
A moi de proposer ma contribution. Je vient de terminer un PowerPoint modifiable en PDF et je m'apprête à le diffuser, il pèse environ 15 megas. Je ne sais pas trop comment faire, ce n'est pas le lieu pour poser la question.

Bonnes fournées à tous.

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Ven Nov 09, 2018 10:37
de Cedrik88
Bonjour à toi,

Bienvenue sur la forum.
Ah c'est super tu as deja ton four. Alors je me permets de faire le porte parole en te disant : n'hesite pas à poster des photos de ton four et tes réalisation. On en est friand (a la viande) ici :D :D :D

En tout cas, j'adore ta remarque "je l'ai apprivoisé mais je me demande si ce n'est pas lui qui m'a éduqué à ce type de cuisson" Cela donne la sensation qu'il y'a une sorte d'échange entre le four et son fournier. C'est qui ne doit pas être loin de la verité :!icon_biggrin:

Concernant la publication de ton PP je vais laisser la place au expert du site qui sauront mieux t'orienter, tu peux peut etre deja creeer un sujet dans "Presentez votre four à pain".

Bonne journée à tous.
Cédric

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Ven Nov 09, 2018 11:21
de lebearnais
Bonjour
Et bienvenue parmi nous
Pour ton PDF
Dans lien tu insères le lien du PDF
6 ème bouton en partant de droite
Dans la rubrique présenter son four
http://www.auxfoursapain.com/viewforum.php?f=1925

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Ven Nov 09, 2018 15:54
de geffer31
le fichier est trop volumineux pour être inséré.
transmet le en mail à contact@auxfoursapain.com et on essayera de trouver une solution.
@+
Guy

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Ven Nov 09, 2018 21:51
de JJM
Merci pour vos messages, je viens de trouver une solution d'accès à mon fichier de présentation de mon four :
https://drive.google.com/file/d/1IttNb5 ... sp=sharing
Bonne lecture

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Sam Nov 10, 2018 08:46
de Fran
slt

édit Fran: la réaction suivante était guidée par la perception fausse d'une perspective sur une photo (page 7 ) qui a fait croire a une mauvaise taille des briques . dsl

merci du lien

un parcourt rapide et déjà j'y ais détecter un (gros) soucis .
dans les grande lignes , c'est pas mal du tout et il précisè un moment page 2
Un tas de sable comme support de la construction de la voute du
four ne permet pas de contrôler le jointage bord à bord des briques,
condition indispensable au maintien de la cohésion mécanique de la
voute.

sauf que la justement en page 7 :
Un patron en dimension réelle, des empreintes de vraies briques
dessinent la voute.
mais les joints de briques sont ouverts vers l’extérieuret rien n’empêchera les briques une fois décollées * du mortier de descendre vers l’intérieur du four

* il parle deja du phénomène en page 2 également

Chaque rangée de briques devra avoir les qualités d’une voute qui
ne peut pas (mécaniquement et non grâce à un collage) s’effondrer.
-
Il est également illusoire de penser immobiliser par un collage une
voute soumise à des chocs thermiques,
il est nécessaire de la laisser se
dilater légèrement et revenir à sa place en refroidissant


le discours est bon , malheureusement la réalisation est a l'inverse . dommage pour ce point, le reste semble plutôt bon

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Sam Nov 10, 2018 10:04
de JJM
Merci pour votre analyse,
ça m'a permis de visiter votre site (superbe) avec les photos de vos réalisations.
Nos fours ne se ressemblent pas ; la variété est source de richesse.

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 19:47
de JJM
Bonjour Fran,
J’ai bien lu ta réaction à la présentation de mon four, j’ai tardé à répondre en attendant d’autres messages. Aujourd’hui je te fais part de mes remarques.
Tu es modérateur de forum tu écris le premier message à la réception de mon projet sur le site ; en lisant ton message j’imagine que les lecteurs du forum ne vont même pas ouvrir le lien qui permet de consulter ce projet.
Je suis nouveau participant à ce forum, alors que je le visite depuis longtemps, je pouvais m’attendre à un autre accueil. Je suis favorable au débat, il fait souvent progresser ceux qui le pratiquent mais lorsque tu dis :
«j'y ais détecter un (gros) soucis»
« le discours est bon , malheureusement la réalisation est a l'inverse »
Il s’agit d’un jugement de valeur, d’une conclusion d’expert qui clôt le débat : cette construction de four est donc déclarée ratée avant même d’avoir été consultée par les usagers du forum.
Ceci étant dit, rassure- toi, ne pense pas que je sois blessé, je n’ai fait que construire en suivant les principes établis par Sébastien d’Ornano dans son « Petit traité sur la construction des fours à pain » (auteur que j’ai largement cité dans mon document et que je ne pense pas avoir trahi : il suffit de lire la centaine de pages de son traité). Je n’ai rien inventé moi-même. Sébastien d’Ornano est ingénieur, diplômé de l’école d’architecture de Grenoble, il a étudié les fours anciens dans les Landes, mais aussi ceux d’autres pays utilisant la terre pour construire. C’est ce qu’il fait que tu décris comme « gros soucis » ou « inverse du bon ». Si tu te permets cette critique c’est que tu as des compétences supérieures aux siennes, pourquoi pas, je l’ignore, j’ai seulement constaté que la coupole de ton four était construite en béton, technique très différente de ce qu’il préconise.
Personnellement, j’ai regardé la description de ton propre four, je le trouve esthétiquement très réussi, j’admire les représentations graphiques que tu as réalisées avant sa construction : une belle démarche de conception avant l’action. Je salue la qualité de la réalisation qui révèle de réelles compétences mais c’est tout ce que je peux en dire parce que je ne suis pas spécialiste de la construction des coupoles en béton, de leur longévité, de leurs avantages pour la cuisson du pain …
Tout cela ne nous empêchera pas de continuer à collaborer à la valorisation de l’autoconstruction de fours à pain. Il est probable que ce soit un simple malentendu qui nous sépare :
Tu dis (en parlant du gabarit de la voute de la porte) : « mais les joints de briques sont ouverts vers l’extérieur et rien n’empêchera les briques une fois décollées * du mortier de descendre vers l’intérieur du four ».
La voute de ma porte est beaucoup plus ordinaire que la tienne, elle est montée au mortier réfractaire parce qu’elle ne subit pas les mêmes chocs thermiques que la coupole du four.

Ce sont les briques de la coupole du four qui ne doivent absolument pas tomber vers l’intérieur, et avec les chocs thermiques le risque est réel.
J’ai, il y a longtemps, bâti, à l’aide d’un tas de sable comme moule, un four en briques, que j’ai taillées pour leur conserver une stabilité de forme, et assemblées au mortier réfractaire pour étanchéiser la voute recouverte de sable.
Le four s’est avéré très solide mais le mortier n’ayant pas résisté à la chaleur, les pizzas étaient aromatisées aux grains de sable : immangeables. Le mortier s’était désagrégé, sans menacer d’effondrer la voute.
Sébastien d’Ornano préconise de « caler » les briques avec une terre dont on a soigneusement corrigé le taux d’argile. J’ai fait des tests avec cette terre, en lui donnant la forme d’une galette. Une fois sèche elle est très compacte, aucun grain de sable ne peut s’en échapper. J’ai jeté cette galette dans les flammes de mon poêle de masse (environ 1000°). Aucun éclatement elle a changé de couleur, c’est tout.
C’est cette terre qui cale les briques de ma voute, comme le ferait une cale pointue. Cette terre n’est collante qu’au moment de faciliter le montage des dernières briques, ensuite elle laisse les briques se dilater, elle laisse à la voute la possibilité réagir aux chocs thermiques et de revenir à sa position initiale, sans laisser tomber du sable dans le four.
Depuis un an, ce four cuit du pain chaque semaine, il ne s’est pas effondré, la couche de terre qui le recouvre n’est même pas fendue.
Seul ennemi de ce type de four ; l’eau. Une gouttière serait catastrophique.
Enfin, je m’aperçois que notre débat n’est pas forcément au bon endroit dans le forum, qu’en penses-tu ?

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 20:16
de briochain
Bonsoir JJM
tu dis
j’imagine que les lecteurs du forum ne vont même pas ouvrir le lien qui permet de consulter ce projet.

Ben...désolé de te contredire en ce qui me concerne j'ai consulté...( car toujours intéressant de voir l'expérience des uns et des autres) et ces "consultations" n'entraines pas forcément de "réactions"..... mais je n'en doute pas sert le futur constructeur ,profitant d' expériences (plus ou moins heureuses..)
tu dis
Il s’agit d’un jugement de valeur, d’une conclusion d’expert qui clôt le débat

En l'occurrence c'est ton avis (qui du coup est un jugement de valeurs) que je ne,partage pas car c'est une personne qui à démontrer à de nombreuse occasions ses compétences et en + plus en toute modestie :wink:
Tu remarqueras j’emploie souvent le mot "expérience" a contrario de "experts"qui ,sans les dénigrer, on un peu tendance à avoir la "prétention" du "tout savoir"...
Toujours est il que ta réalisions est une "expérience"... de + fort intéressante et le fait de "relever" quelques points n'y enlève rien bien au contraire je dirais. :smiley2: :smiley2:

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 21:04
de lebearnais
Bonsoir
Tu dis que nous ne lirons pas
Perso je viens d'essayer
Mais en déplacement et avec les smartphone de madame
Et je n'y suis pas arrivé
Je reprendrai la lecture plus tard
Bonne soirée

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 21:11
de lebearnais
Je reviens pour dire que pour ouvrir le PDF
On me demande de bloquer ou d'autoriser
J'ai autorisé et je suis envahi de con...ies et en plus une image de gros seins
Donc en milieu de semaine je révérai cela avec mon ordi

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 21:18
de briochain
Bonsoir Tous
Alain dit
On me demande de bloquer ou d'autoriser
J'ai autorisé et je suis envahi de con...ies et en plus une image de gros seins

Pur moi rien de ceci :wink: :wink:

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 21:38
de Juglus
Bonsoir,
ben , moi, je viens de lire la totalité de ce PDF, et,je dois admettre que je serais totalement incapable de réaliser ce que JMM à fait .
Les détails techniques, la minutie, la patiente, ont été maître-mots de ce projet, 'fin vu d'un œil extérieur.
Personnellement, j'ai remis en état un four de 1890 environ, sur des conseils, des lectures, des avis,avec des matériaux récents et anciens mais dans un seul but, que JMM explique en conclusion de son projet:
Faire ou refaire cuir du pain !
C'est l'élément fédérateur de ce forum, reconstruire, faire, créer un four, oui, mais pour quoi?
Pour rassembler autour du pain !
Pour ma part, que mon four ne soit pas le mieux restaurer, peu importe, des gens l'on fait mieux que moi, tant mieux, mais rien se me satisfait le plus que de rassembler des clients-amis le samedi matin au fournil, qui engagent des discutions autour de l'odeur de pains et de brioches, d'offrir une madeleine à un petit... et bien d'autre cas concrets...

Comme me le dis souvent , un tonnelier avec qui je travaille, une barrique peut être belle, si le vin ou le whisky est mal vinifier, distiller, il ne se passe rien..humainement.
le pain rassemble, et c'est l'essentiel à mes yeux, et je dirais, pour finir, que meme si le four n'est pas fait dans les règles de l'art, tant pis, le tout c'est que le pain soit bon .

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 21:54
de Fran
slt

juste une réponse à un point de détail à ton post :

JJM a écrit:Tu es modérateur de forum tu écris le premier message à la réception de mon projet sur le site ; e

ça c'est du pur hasard d’être le premier à répondre . comme certainement beaucoup de monde et en tout cas les modos du forum , tous les post qui passent sur le forum sont regarder . je ne pouvait pas manquer de lire le tiens. la suite de ma réponse n'est que l'expression motivée d'une expérience et d'une formation hors du sujet précis qui nous concerne

si tu a comme tu le dis parcouru le forum depuis longtemps tu n'a certainement pas manquer de remarquer ce point de construction qui revient régulièrement

Re: Un four au pays de la Clairette

MessagePosté: Lun Nov 12, 2018 22:17
de Fran
à la lecture de ton document c'est la photo de la page 7 qui a justifier ma remarque mais peut être me suis je fais abuser par la perspective du dessin : les briques semble bien avoir été amincies en coin vers l’extérieur du four
si c'est bien le cas c'est ce qui a motiver ma remarque
au contraire avec des brique aux flancs parallèles voir en coins vers l’intérieur la remarque ne tiens pas bien sur

la perspective a t'elle été trompeuse (enduis avec de l'erreur comme on dis a l'occasion )

nb: à aucun moment de la lecture du traiter de construction, 101 pages , il n'est fais mention d'amincir vers l’extérieur donc je ne suis pas en contradiction avec lui